Les FÊTES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Le malade Alzheimer peut longtemps apprécié ces "petites fêtes de tous les jours" que constituent ces plaisirs paisibles et ritualisés de la vie quotidienne tels que le repas principal, le café ou la tisane partagés avec un proche, les visites régulières d'un voisin, d'un membre de la famille, de l'infirmière, etc... moments paisibles de vie sociale et autant d'occasions de parler de plaisirs à venir à programmer dans la journée ou le lendemain (un avenir trop lointain sera source d'inquiètude pour le malade qui n'a plus la notion du temps). Même une personne pour qui la maladie est très évoluée peut apprécier les grandes fêtes de la famille, de la nation ou des religions. Le préparer, en parler avant ou après, l'aide à s'orienter dans le temps et les saisons. Il est plus facile pour lui de
retenir la périodicité des saisons et des fêtes que des dates, des jours, des mois ou des années. Le simple fait d'assister à des fêtes et de donner une importance à sa présence, valorise le malade et lui donne du plaisir. Il faut l'encourager à parler de ces fêtes dans le passé, à chanter de vieilles chansons et à faire la fête ensemble. Les efforts faits pour ces fêtes seront toujours bénéfiques.

 

 

 

 

 

 

Haut de page la maladie d'Alzheimer à domicile en établissement Accueil